25 June 2017

Ode sur le cinquantième anniversaire de Benoît Hamon
(aux vers alexandrins)



Je te félicite, Benoît de Bretagne!
J'ai cherché l'histoire depuis Charlemagne,
J'ai lu la vie de chaque roi catholique,
et jamais j'ai vu ça, ta vertu publique.

De la politique honnête le professeur,
du vieux socialisme l'heureux rédempteur;
associé manqué du chancelier Merkel;
et -- pardonne-moi une phrase de l'autel --
face au grand chaos de Tiamat dragon,
tu maintiens l'ordre, un beau Mardouk champion.

Quam parva sapientia mundus regitur,
et très notamment aux îles Brittaniques;
La joie intense des campagnes politiques
Cède si vite à la vie ennuyante.
Mais c'est suffisante à nous, la victoire,
bien qu'un autre a gagné la belle gloire.

Je dédie ces vers à toi, homme mal connu,
qui voit le monde tel qu'il est, pas tel qu'il fût,
Esprit magnanime, trop rare à la gauche,
An par an, tu écris la puissante ébauche
D'une société plus humaine:
Qu'on l'écoute, et la France soit saine.

No comments: